**Notice - Attention**
 
This page uses CSS to present the content in the best possible manner. If you can see this message, then CSS is not enabled in your browser, and the page will not appear as the designer intended.
 
Cette page utilise CSS pour une meilleur presentation du contenu. Si vous pouvez lire ce message, alors c'est que CSS n'est pas activé, et cette page n'est pas rendu telle que le concepteur la prévu.
 
******************************************************

 
 
Citation

On voit qu'un ami est sûr quand notre situation ne l'est pas.

- Cicéron


© Copyright 2006 - JLS-1954 - Citations PhP Simple

 
 
VOTRE APUIS / DON
Faites un don - Recherchez un organisme de bienfaisance
 

Vous êtes ici :   Accueil > Info Dystonie > +plus

 

+plus

Les dystonies “plus”

L’identification des dystonies “plus” repose sur l’association d’un autre signe clinique à la dystonie (d’où la notion de “plus”) et à l’absence de cause évidente. Elles sont donc ainsi désignées du fait de la présence d' un ou plusieurs des éléments associés tels qu'une atteinte rétinienne, une atteinte oculomotrice, une détérioration intellectuelle, une neuropathie, une ataxie cérébelleuse, un syndrome pyramidal.

Dystonie primaire et dystonie “plus” reposent donc ensemble sur la notion physiopathologique d’une absence de lésion structurelle (acquise fixée ou évolutive), et sur l’idée de pathologies “fonctionnelles”.

De grands progrès ont été faits ces dernières années dans la connaissance de la génétique des dystonies, mais il reste à découvrir par exemple quel est le lien dans les dystonies DYT 1, entre une mutation dans la séquence codant pour la torsine A et le tableau clinique de dystonia musculorum deformans.

La recherche peut certainement gagner d’une collaboration médecins – malades en identifiant mieux les formes familiales de dystonies généralisées et focales.

De cette recherche, viendra peut-être un traitement curatif de cette affection.

Sous-menu

 
<   haut de page   >