**Notice - Attention**
 
This page uses CSS to present the content in the best possible manner. If you can see this message, then CSS is not enabled in your browser, and the page will not appear as the designer intended.
 
Cette page utilise CSS pour une meilleur presentation du contenu. Si vous pouvez lire ce message, alors c'est que CSS n'est pas activé, et cette page n'est pas rendu telle que le concepteur la prévu.
 
******************************************************

 
 
Citation

On ne peut jamais tourner une page de sa vie sans que s'y accroche une certaine nostalgie.

- Eve Belisle


© Copyright 2006 - JLS-1954 - Citations PhP Simple

 
 
VOTRE APUIS / DON
Faites un don - Recherchez un organisme de bienfaisance
 

Vous êtes ici :   Accueil > Actualités > 22.03.2011

 

22.03.2011

L'ENGAGEMENT BUDGÉTAIRE MARQUE UN TOURNANT DÉCISIF POUR LA RECHERCHE SUR LES TROUBLES NEUROLOGIQUES ET POUR LEUR TRAITEMENT

Le gouvernement fédéral s'engage à verser un montant de 100 millions $, qui équivaut à l'investissement du secteur privé afin de s'attaquer aux maladies touchant un Canadien sur trois

MONTRÉAL, le 22 mars /CNW/ - Aujourd'hui est un jour symbolique pour les millions de Canadiens atteints d'un trouble neurologique. En effet, le ministre des Finances, Jim Flaherty, a annoncé un financement fédéral de 100 millions $ destiné à un projet de partenariat visant à faire progresser la recherche en neurosciences au Canada. Ces fonds permettront d'établir un partenariat public-privé sous le nom de Fonds canadien de recherche en neurosciences et encourageront les Canadiens à renforcer leur soutien à la recherche en neurosciences.

Ce partenariat sera mené par Brain Canada, en association avec les Organismes caritatifs neurologiques du Canada (OCNC) et l'Association canadienne des neurosciences, et vise à financer certaines des recherches les plus exceptionnelles et novatrices au monde. Il s'appuie sur un modèle de collaboration interdisciplinaire et multi-institutionnelle uniquement canadien qui a déjà mené à d'importantes percées dans le domaine de la recherche en neurosciences.

Le Fonds canadien de recherche en neurosciences sera chargé d'attribuer les fonds de manière stratégique, de façon à accélérer le processus de mise en application de la recherche fondamentale en nouveaux diagnostics, en nouveaux traitements et, en fin de compte, en remèdes.

« Je suis convaincu que dans quelques années, lorsque nous repenserons au passé, nous considérerons cette journée comme une étape décisive dans le domaine des neurosciences au Canada », a déclaré Rupert Duchesne, président du conseil d'administration, Brain Canada. « Nous félicitons le gouvernement de faire cet investissement dans un domaine crucial pour le bien-être de tous les Canadiens. Ce partenariat de financement, composé du gouvernement, du secteur privé, du secteur bénévole et de chefs de file de la communauté scientifique du Canada, est essentiel pour réaliser des progrès en matière de traitement et pour découvrir des remèdes à ces maladies qui représentent un fardeau énorme pour notre pays et pour ceux du monde entier. »

Les troubles cérébraux sont à l'origine d'une grande variété de maladies, touchant les gens de tous les âges, qui comprennent les maladies mentales et psychiatriques, les troubles neurologiques comme la SLA, la sclérose en plaques et la maladie d'Alzheimer, les lésions cérébrales et médullaires, les commotions et les accidents vasculaires cérébraux.

« Les Organismes caritatifs neurologiques du Canada se réjouissent de l'initiative du gouvernement visant à accélérer la recherche en neuroscience au Canada. L'annonce d'aujourd'hui offre un réel espoir pour un meilleur soutien, des traitements plus efficaces et un jour, un remède aux conditions débilitantes neurologiques », a commenté Joyce Gordon, présidente des Organismes caritatifs neurologiques du Canada.

Le tout est plus grand que la somme des parties

Le financement de la recherche en neurosciences au Canada a habituellement consisté à aider des scientifiques indépendants travaillant dans des laboratoires à poursuivre leur recherche dans des disciplines précises. Toutefois, une récente étude révèle qu'une approche collaborative de la recherche, complétant l'approche traditionnelle, peut accélérer le processus de transfert des connaissances en traitements. L'une des avancées fondamentales consiste à étudier le cerveau comme un système complexe et unique plutôt que comme différentes parties d'un tout ou comme une série de maladies distinctes.

« Voilà d'excellentes nouvelles pour la recherche en neurosciences au Canada. Cette avancée devrait conduire à de grandes découvertes », a déclaré le Dr Brian MacVicar de l'Association canadienne des neurosciences.

Le Canada est un chef de file dans le domaine des neurosciences et un grand nombre des plus importantes découvertes ont été réalisées par un chercheur ou par un laboratoire canadien. Le Canada excelle également dans les projets de collaboration et dans l'utilisation optimale des financements octroyés, domaines dans lesquels il surpasse les États-Unis et l'Europe. Le Fonds canadien de recherche en neurosciences facilitera la formation d'équipes composées des meilleurs chercheurs en neurosciences au Canada, qui travaillent en coopération pour étudier les liens entre les différents troubles neurologiques, et pour tirer parti de ces connaissances pour mettre au point des produits novateurs et de nouveaux traitements.

Les troubles cérébraux : l'enjeu du 21e siècle en matière de santé

Selon les estimations, le total des coûts directs et de ceux liés à l'invalidité découlant des troubles cérébraux fait grimper le fardeau économique de ceux-ci à 60 milliards de dollars, soit environ 38 pour cent du total des coûts générés par les maladies.

« Les conséquences des troubles cérébraux dépassent de loin celles du cancer et des maladies cardiovasculaires combinés; cependant, le financement de la recherche sur le cerveau est inférieur à celui des autres maladies par rapport à l'ampleur de leurs conséquences respectives », a déclaré en conclusion M. Duchesne. « Étant donné la situation démographique du Canada, les conséquences sur l'économie et la société seront de plus en plus importantes. »

Les troubles cérébraux touchent un Canadien sur trois, soit plus de 11 millions de personnes, et représentent la principale cause d'invalidité créant un fardeau à vie pour les personnes, leurs familles et la société. Bien que certains troubles cérébraux répondent à des traitements, il n'existe aucun remède. Les personnes atteintes d'une affection cérébrale peuvent vivre pendant des années ainsi. Dans le cas de certaines maladies, l'état de la personne dégénérera lentement, ses fonctions cognitives seront atteintes et elle ne sera plus capable de prendre soin d'elle, ce qui entraînera des conséquences lourdes pour sa famille et la société.

Le Fonds canadien de recherche en neurosciences

Disposant d'un financement adéquat, auquel participent les secteurs privé, public et bénévole, le Canada peut tirer parti du défi que représentent les troubles cérébraux et leur énorme fardeau sur notre économie et notre société pour se hisser au rang de chef de file dans le domaine.

Le Fonds canadien de recherche en neurosciences est une initiative de Brain Canada menée en partenariat avec les Organismes caritatifs neurologiques du Canada, regroupement d'organisations bénévoles du secteur de la santé qui représentent les personnes atteintes d'une maladie cérébrale et leurs familles, et de l'Association canadienne des neurosciences, qui représente tous les chercheurs canadiens s'intéressant au cerveau. Ce fonds réunit le secteur privé, le secteur bénévole, les chefs de file de la communauté scientifique et le gouvernement dans le but d'augmenter considérablement le financement opérationnel de la recherche sur le cerveau et de maximiser les retombées et l'efficacité de ces investissements.

Brain Canada

Brain Canada est un organisme de charité national qui a pour objectif de financer la recherche afin d'élucider les mystères du cerveau et de mettre au point des méthodes diagnostiques, des traitements et des remèdes pour les troubles cérébraux. Brain Canada amasse des fonds de donateurs privés, collabore avec des organismes caritatifs et des fondations qui poursuivent les mêmes buts et souhaite obtenir un financement paritaire de la part du gouvernement pour la recherche en neurosciences.

 

Renseignements:
Inez Jabalpurwala       Dominique Quirion
Brain Canada       Le Cabinet de relations publiques NATIONAL
514-989-2989       514-843-2302 / 514-531-5752
inezj@neurosciencecanada.ca    dquirion@national.ca

 

 


 
<   haut de page   >